(+237) 699 78 66 89 - 677 51 09 78 circodcameroun@gmail.com Centre ville Dschang

Dschang: l𝐞 𝐌𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐊𝐞𝐦𝐥𝐞𝐮 𝐧𝐨𝐮𝐫𝐫𝐢𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐦𝐛𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐬é𝐫𝐢𝐞𝐮𝐬𝐞𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥’𝐎𝐓𝐃 𝐞𝐭 𝐥’𝐞𝐧𝐭𝐫é𝐞 𝐩𝐫𝐢𝐧𝐜𝐢𝐩𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐌𝐚𝐫𝐜𝐡é 𝐀

L’office de Tourisme de Dschang et le Musée de Civilisations(MDC) font partie des structures bénéficiaires du projet AFD-PRDC porté par le programme Route des Chefferies et l’Office Régional du Tourisme de l’Ouest(’ORTOC). Le Maire Jacquis Kemleu a reçu les responsables en charge de la mise en œuvre de ce projet dans la salle des Actes de la mairie ce mardi matin. La séance de travail qui s’en est suivie a permis aux différentes parties prenantes de travailler sur les différents arbitrages qui s’imposaient à la suite des propositions faites de part et d’autre en lien avec les budgets affectés par le projet à la Commune de Dschang. Outre ses collaborateurs directs, il y’ avait autour du Maire Kemleu pour les échanges, Stéphanie Dongmo, Claude Mbafou, respectivement Directrice et Responsable des affaires financières du projet PRDC, Bernard Zeutibeu, Directeur de l’ORTOC, et Eric Tcha Dassi, Architecte du patrimoine.

L’action dont bénéficie l’office de Tourisme de Dschang s’inscrit d’après Bernard Zeutibeu, Directeur de l’ORTOC, dans le cadre de la démarche entreprise pour créer et accompagner des structures similaires dans les villes chefs-lieux des huit départements de la région de l’Ouest. Dschang disposant depuis des lustres de son office, voit ainsi sa dotation servir à rendre plus reluisante l’image de cet établissement qui n’est plus que l’ombre de lui-même et d’accroitre par la suite sa visibilité et celle de toute la destination qu’il est appelé à promouvoir. «…Un établissement de tourisme, c’est sa façade extérieure, c’est son espace d’accueil… », argue l’architecte Eric Tcha Dassa qui a travaillé sur les innovations et aménagements à faire à l’office de tourisme de Dschang. En présentant lors des échanges l’image projetée de cet établissement grâce à une enveloppe qui n’atteint pas trois millions de FCFA, le premier Magistrat de la ville ne s’est pas empêché d’engager l’institution qu’il dirige pour homogénéiser et harmoniser les interventions sur ce joyau qui finalement couvre toute l’entrée principale du marché A et qui reste un symbole pour la ville de Dschang. L’édile de Dschang ne compte pas lésiner sur les moyens pour parachever le travail qui sera amorcé grâce à ce projet de la Route des Chefferies.

La descente que ces équipes feront sur le site du Musée de Civilisations demain mercredi 2 décembre 2020 permettra d’avoir les éléments factuels qui rentreront dans le dossier de maturation de cette action qui devra sans délai être envoyé à l’AFD pour solliciter la non-objection, nécessaire pour le début des travaux sur le terrain. En tout état de cause, Dschang compte entrer dans la nouvelle année avec une autre image de son office de tourisme, une image améliorée de l’entrée de son marché A et pourquoi pas un site mieux éclairé et attrayant du Musée de Civilisations.Rappelons que l’action au MDC consiste à renouveler et à améliorer les expositions en interne, notamment au niveau des espaces femmes et celui de la Route des Chefferies. Elle consistera aussi à améliorer le numérique et à renforcer le dispositif multimédia. À l’extérieur, l’action d’éclairage entamée d’ores et déjà par la Mairie sera renforcée par de lampadaires solaires pour enrayer défensivement et durablement l’obscurité qui y est encore présente de nuit, installer des caméras de surveillance pour assurer la sécurité des équipements et installations et enfin installer des panneaux lumineux pour accroitre la visibilité de la structure. Ce travail à faire au MDC rentre dans le volet « rénovation du patrimoine bâti et des structures muséales existantes du projet AFD-PRDC qui est justement financé par l’Agence Française de Développement (AFD), un bailleur à travers lequel la France renouvelle sa disponibilité à apporter sa contribution à la conservation et à la valorisation du riche patrimoine culturel, naturel et créatif du Cameroun et de la région de l’Ouest-Cameroun en particulier. L’action ainsi financée à hauteur de 1milliard 310 millions de FCFA par AFD permettra la promotion du patrimoine comme vecteur de développement touristique et économique du Pays. CDB